Syndicat SUD

Collectivités Territoriales des Landes

Get Adobe Flash player
 

Syndiquez-vous à SUD : Solidaires, Unitaires, Démocratiques.

 

 Evaluation, avancement de grade, promotion interne, rémunération, formation,   carrière, harcèlement, congés, mobilité, aide sociale, ou tout autre problème   professionnel,... 

 

Passez nous voir : 

Maison des syndicats - 1er étage - 97, place de la caserne Bosquet 40000 MONT-DE-MARSAN

sur rendez-vous au 05.47.87.28.73 ou 06.11.75.89.40. par mail : sudct.landes@gmail.com

 

...News... Dans la rubrique "le saviez-vous ?" infos sur le droit de retrait ... News...  


Tous en manifestation le samedi 9 avril 2016

LOGO UNION SOLIDAIRES

 

RETRAIT TOTAL DE LA LOI TRAVAIL

 

Le 31 mars, il y a eu des dizaines de milliers de manifestants et de manifestantes, des centaines de rassemblements dans les villes, un grand nombre d'entreprises touchées par des arrêts de travail, des chiffres de grèves significatifs dans plusieurs secteurs... Notre mouvement qui regroupe des jeunes à l'école et à l'université, des chômeur-euses, ds salarié-es, des retraité-es a pris de l'ampleur. Au delà des manifestations, ce sont des assemblées générales interprofessionnelles qui se sont tenues dans de nombreuses villes, des débats à l'occasions des "nuits debout", des actons de blocage. Le gouvernement ne pourra compter ni sur les vacances, ni sur le mauvais temps pour limiter tout cela.

La population est d'accord avec nous ! 

Un mouvement populaire

Notre mouvement est majoritaire dans la population : la loi travail est massivement rejetée. La preuve, ce sont les remous que cela produit dans les syndicats qui ont décidé d'accompagner le gouvernement, dans la classe politique ou parmi les économistes qui sont nombreux à s'exprimer pour dire que la loi travail va aggraver la situation des salarié-es et les inégalités sociales.

Gattaz, El Khomri et les PME...

Dans le même temps, accompagnée des déclarations de Gattaz, la ministre du travail El Khomri annonce qu'elle est prête à revoir encore l'assouplissement des règles de licenciement pour les petites entreprises. Les salarié-es et le code du travail ne sont pas responsables des difficultés des PME ! Ce sont les grands groupes qui imposent leurs chaînes de sous-traitance et font des profits colossaux en minimisant les risques. Et par l'évasion et l'optimisation fiscales, ils se débrouillent pour payer le moins d'impôts que les PME...

Le gouvernement manoeuvre

Le gouvernement tente à nouveau de faire des propositions à certaines des organisations étudiantes et lycéennes car il veut faire retomber les grèves et manifestations. Cela tout en réprimant sévèrement certaines actions.

On continue

L'addition de chacune de nos actions, de chaque personne dans la grèves et dans la rue, de chaque jour de mobilisation doit faire exploser le compteur pour signifier la fin de la loi travail.

Les moyens d'action sont nombreux et divers : les manifestations, les grèves, les actions de blocage, les initiatives de base de mobilisation citoyennes (comme les nuits debout, les nuits rouges...). Tous ces moyens doivent être utilisés pour renforcer la participation la plus nombreuse et continuer à bloquer l'économie pour élargir le rapport de forces.

 

APRES LE 5 AVRIL DANS LA RUE,

TOUS ET TOUTES EN MANIFESTATION, LE SAMEDI 9 AVRIL 2016

A MONT-DE-MARSAN, DEPART 10h30 DE LA CASERNE BOSQUET

Préavis de grève ici 

 


Solidaire, Unitaire, Démocratique,

vos droits, vos luttes, votre syndicat...

www.sud-ct-landes.org 

www.facebook/sudctlandes

06.64.92.04.03

06.11.75.89.40

Tous en grève le 31 mars 2016

 Les drapeaux bleus de Sud étaient présents, sous la pluie,

dans les rues de Mont-de-Marsan en ce matin du 31 mars 2016.

Le combat continue... 

photo Nelly Assenat (FBG)

 

PROJET DE LOI TRAVAIL VALLS MEDEF

Non à la pulvérisation du Code du Travail !

Pour nous, toujours et plus que jamais : RETRAIT !

Depuis 2012, jour après jour, loi après loi, ce gouvernement n'a eu de cesse de démanteler tous les droits et garanties collectives des salariés, leur protection sociale et les services publics et les statuts de leurs agents.

Du pacte de responsabilité, en passant par le CICE, de la loi Macron à la loi Rebsamen, ce gouvernement n'a de cesse de répondre aux exigences du MEDEF.

Une nouvelle étape est franchie avec le projet de loi, dit " Loi Travail" dont le but avoué est de pulvériser le Code du Travail en faisant de l'accord d'entreprise le niveau de droit commun au détriment des accords de branches (conventions collectives) et du Code du Travail.

Les penseurs officiels en tout genre, de l'économie, des médias au 1er Ministre, nous expliquent à longueur d'onde que pour faire baisser le chômage, il faut :

  • Permettre aux patrons de licencier quand ils veulent et comme ils veulent ;
  • En finir avec tous les droits collectifs des salariés pour abaisser le coût du travail et augmenter les dividendes des actionnaires.

Pour eux, les droits collectifs des travailleurs, acquis dans la grève, la sueur et le sang depuis plus de 150 ans, seraient responsables du chômage. Ils voudraient fabriquer une société moderne en opérant des reculs sociaux de deux siècles ! Non au retour au XIXème siècle pour les salariés !

Pour la CGT / FO / FSU / Solidaires et UNSA des Landes, la "Loi Travail", c'est livrer les salariés à l'exploitation patronale, sans droits collectifs pour devenir une main d'oeuvre précaire et corvéable à merci.

La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat !

"Loi Travail" : ni négociable, ni amendable !

Les fonctionnaires sont concernés. Chacun le comprend ; l'adoption de ce projet de "Loi Travail" ouvrirait immédiatement la porte à la destruction de tous les statuts de la Fonction Publique. Il intègre d'ailleurs un article habilitant le gouvernement à imposer par ordonnance, donc sans discussion aucune, le Compte Personnel d'Activité -CPA- aux fonctionnaires. L'objectif est clair : remplacer les règles statutaires qui garantissent les droits des fonctionnaires par un "compte personnel". Les garanties collectives en matière de salaire, de missions, de carrière, de temps de travail... laisseraient la place à une négociation individuelle généralisée.

Le jeudi 31 mars, à l'appel de la CGT, de FO, de la FSU, de Solidaires et de l'UNSA

TOUS EN GREVE !

Salariés du privé, salariés du public, privés d'emploi, retraités,

avec les lycéens et les étudiants,

TOUS EN MANIFESTATION !

Mont-de-Marsan : 10h30, départ des arènes vers les prud'hommes

Préavis de grève ici

     logo CGT      Logo Solidaires  logo UNSA

Non à la loi El Khomri 2

logo Solidaires

titre la grève

 

 

 

 Interprofessionnelle et nationale

pour le retrait du projet de loi travail

  

LE PROJET DE LOI TRAVAIL EST INACCEPTABLE

Le 9 mars nous étions près d'un demi-million à manifester. D'autres manifestations ou grèves (secteur ferroviaire, retraité-es, santé social, poste, etc...) ainsi que les occupations d'université qui commencent, montrent une mobilisation sociale importante dans tout le pays. Sans surprise, gouvernement et le patronat viennent faire le coup du second projet qui est présenté comme "moins pire que le premier".

UN PEU MOINS PIRE QUE TRES PIRE, CA RESTE TRES MAUVAIS !

L'arnaque patronale et gouvernementale consiste à nous convaincre de comparer ce deuxième texte par rapport au premier.... Alors que la seule comparaison utile est entre cette seconde version d'une part, la réalité et nos droits actuels d'autre part. C'est ce qu'expliquent ensemble, CGT, FO, Solidaires, FSU, UNEF, UNL, FIDL :

  • [Ce texte]  ne répond pas aux aspirations fortes, exprimées par les jeunes, les salarié-e-s et les chômeurs pour l'accès à l'emploi et sa sécurisation. La création d'emplois de qualité ne justifie pas la casse du code du travail mais nécessite un changement de politique économique et sociale.
  • Ce texte continue à diminuer les droits des salarié-e-s et à accroître la précarité, notamment des jeunes. Décentralisation de la négociation collective au niveau de l'entreprise et affaiblissement des conventions collectives de branches, fragilisation des droits individuels acquis, mise en cause des majorations des heures supplémentaires, facilitations des licenciements, affaiblissement de la médecine du travail... sont autant d'exemples de régressions qui demeurent.

PATRONAT ET GOUVERNEMENT SONT FEBRILES

Le gouvernement sait pouvoir compter sur la CFDT pour cautionner son projet ; c'est maintenant fait, celle-ci s'est mise en dehors du mouvement social. Cette cartouche ne servira plus. Notons que plusieurs collectifs syndicaux CFDT ont exprimés leurs désaccord avec tout soutien à ces régressions sociales. Quand au MEDEF il en est à menacer la Présidente CGC de représailles si elle ne soutient pas la casse du Code du Travail ! Ces méthodes illustrent la "hauteur" de celles et ceux qui les emploient ; surtout, elles illustrent la crainte que leur inspire le mouvement social qui se construit.

ENSEMBLE POUR OBTENIR LE RETRAIT DU PROJET !

Le 17, les organisations de jeunesse appellent à des manifestations. Le 24, jour de présentation du projet de loi au Conseil des ministres, des actions auront lieux dans de nombreuses villes et entreprises.

  • CGT, FO, FSU, Union Syndicale Solidaires, UNEF, UNL, FIDL soutiennent et appuient les actions des 17 et 24 mars. Elles confirment leur appel à la mobilisation par la grève et les manifestations le 31 mars pour obtenir le retrait de ce projet de loi et conquérir de nouvelles garanties et protections collectives.

Il faut réussir la grève du 31 mars et préparer sa généralisation et sa reconduction partout où c'est possible dans les jours et semaines qui suivront ! Pour le retrait de ce projet de loi, pour nos revendications !

 

RENDEZ VOUS LE 31 MARS 2016retrait loi travail

AUX ARENES DE MONT-DE-MARSAN 

DEPART  10h30

Préavis de grève ici

Non à la loi El Khomri

Les drapeaux bleus de SUD Collectivités Territoriales des Landes

 étaient présents, même sous la pluie, de Mont-de-Marsan.

manifestation du 9 mars 2016 mont de marsan

Photo Nicolas Le Lièvre (S-O)

 

C'est à ça qu'on les reconnait, ils osent tout ! 

Non à la loi El Khomri !

Public, privé, toutes et tous concerné-e-s !

   

Après l'Accord National Interprofessionnel (ANI) sur la compétitivité et la sécurisation de l'emploi, la "loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques" dite "loi Macron", la "loi relative au dialogue social et à l'emploi " dite "loi Rebsamen", le pacte de responsabilité, la réforme territoriale (loi NOTRe) ; chaque loi accentuant l'austérité et la précarité sur l'ensemble des territoires notamment en affaiblissant les services publics, sans créer un iota de travail supplémentaire ; voilà la loi El Khomri massacrant le Code du Travail et détruisant les dernières protections des salariés !

  

Le Code du Travail broyé : le texte reprend les propositions du rapport Badinter et réduit quasiment à néant plus d'un siècle de protection collective des droits des salarié-es et acte l'effacement de nombreuses garanties collectives.

Les 35 Heures laminées : la révision des forfaits jours, la modulation du temps de travail, la limitation des durées de repos obligatoires, et la rémunération des heures supplémentaires : tout cela ne vise qu'à allonger le temps de travail sans gagner plus !

Des salariés précarisés et des patrons protégés : l'extension du droit aux licenciements économiques, la limitation des indemnités prud'homales, une médecine du travail et une inspection du travail dont on limite les interventions, tout cela ne vise qu'à sécuriser les patrons au détriment des droits des salariés !

Des syndicats contournés : le droit d'opposition des syndicats majoritaires est supprimé et des référendums pourront avoir lieu en cas d'accords minoritaires à 30 % ! Scandaleux !

 

CETTE LOI TRAVAIL EST INACCEPTABLE !

LA FEDERATION SUD CT DEMANDE SON RETRAIT

ET APPELLE A UNE FORTE MOBILISATION LE 9 MARS !

 

Rassemblement de Mont-de-Marsan : 10h30 devant la Préfecture,

Rassemblement de Dax : 14h30 devant les Halles - Place Roger DUCOS.  

  "Moi, quand on m'en fait trop, je correctionne plus : je dynamite, je disperse, je ventile !"

(Michel Audiard - Les tontons flingueurs)

Préavis de grève, ici

Pour la défense du Service Public, donc pour votre Défense !

SUD Collectivités Territoriales des Landes

était, en autre, présent à Mont-de-Marsan.

Photo Pascal BATS (S-O) 

 

Le syndicat SUD CT des Landes,

vous attends nombreuses

et nombreux

      pour une manifestation unitaire (1)

   le Mardi 26 janvier 2016

   A MONT-DE-MARSAN

     départ 10h00 devant l'Hôpital Layné

(1) Tract de Solidaires SUD Santé-Sociaux ici